Je like, tu likes, nous likons...


Nous sommes tous, plus ou moins à différents stades, des accros de Facebook ou d’Instagram (j’y suis: cliquez sur les petites icônes! 😉) Le like est donc rentré tout naturellement dans nos gestes quotidiens. On like les photos de vacances des copines en bavant allègrement, on like la bonne vanne de Monsieur le détraqué qui nous a fait pouffer de rire (j’aime bien ‘pouffer’ ça fait vintage), on like ces baskets de notre marque préférée qui vont voler fissa sur notre wishlist (ou dans le panier c’est selon), on like les chansons partagées qui nous font voyager dans le temps 😊 On like un tas de bazars. Plus ou moins consciemment. Souvent par réflexe. Notre cerveau est devenu conditionné à cliquer sur ce pouce. Et on aime ces likes qu’on reçoit quand on poste une nouvelle photo ou un nouveau statut 🙋🏼‍♀️😝 J’étais récemment sur Pinterest et je constatais avec désolation la disparition de leur bouton j’aime... En cherchant l’explication, je tombe sur un articlé